LES LAURÉAT⋅E⋅S                LES JURYS DU PRIX GILLES-CORBEIL        

Le prix Gilles-Corbeil 

Le prix Gilles-Corbeil est un prix de littérature. Il comporte une bourse de 100 000$. C’est un prix triennal et il a été décerné pour la première fois en 1990.

Le mot » littérature » s’entend ici de la poésie, du roman, des nouvelles ou récits, du théàtre ou de l’essai littéraire. Le prix Gilles-Corbeil ne peut être décerné qu’à un écrivain citoyen du Canada ou des Etats-Unis, pour une oeuvre écrite en langue française. (Les ouvrages traduits en langue française et ceux qui sont écrits en collaboration ne sont pas pris en considération).

Ce prix est décerné pour l’ensemble de l’oeuvre d’un écrivain à un moment quelconque de sa carrière et non pour un ouvrage en particulier. Il ne peut être décerné qu’à une seule personne. Par conséquent, il n’y aura pas de déignation ex aequo.

 

Les règlements des prix triennaux de la Fondation

1_ Le prix Gilles-Corbeil consiste en une somme de cent mille dollars canadiens (100 000$).

2_ Il est décerné à tous les trois ans à compter de l’automne 1990.

3_ Il ne peut être décerné qu’à un écrivain citoyen du Canada ou des États-Unis.

4_ Il n’est attribué que pour une oeuvre écrite en langue française.

5_ L’écrivain peut avoir écrit aussi une partie de son oeuvre dans une autre langue, mais seule la partie écrite en français est prise en considération.

6_ On ne tient aucun compte d’ouvrages traduits en langue française.

7_ Le prix Gilles-Corbeil est un prix de littérature. Le mot littérature s’entend ici de la poésie, du roman, des nouvelles ou récits, du théâtre ou de l’essai littéraire.

8_ Le prix n’est pas décerné pour un ouvrage en particulier mais pour l’ensemble de l’oeuvre de l’écrivain à un moment quelconque de sa carrière.

9_ Nul ne peut se proposer lui-même pour le prix, ni être proposé. Le jury ne tiendra aucun compte de telles propositions.

10_ Tout ouvrage, pour que le jury puisse le prendre en considération dans une oeuvre, doit avoir été publié au moins trois mois avant le mois au cours duquel a lieu la première réunion du jury.

11_ Le prix n’est décerné qu’à une seule personne. Il n’y aura donc pas notamment de désignation ex aequo.

12_ Le jury ne tiendra pas compte d’ouvrages écrits en collaboration.

13_ Une personne ne peut recevoir le prix plus d’une fois dans sa vie.

14_ On ne peut décerner le prix à titre posthume, à moins que la personne ne soit décédée après le jour où le jury a pris la décision la désignant comme lauréate.

15_ Toute personne qui est ou qui a été membre du Conseil d’administration de la Fondation Émile-Nelligan perd de ce fait le droit d’obtenir le prix.

16_ Aucun membre du jury ne peut être choisi comme lauréat pour l’année où ce jury est en fonction, même s’il cesse d’en être membre avant que la décision ne soit prise.

17_ Le lauréat est choisi par résolution du jury dûment votée. La Fondation ne peut refuser ce choix.

18_ Le jury se compose de cinq personnes nommées par le Conseil d’administration de la Fondation mais ne faisant pas partie de celui-ci. Le Conseil nomme aussi tout successeur, advenant la démission, le remplacement ou l’incapacité d’agir d’un ou plusieurs membres du jury.

19_ Ne peut être membre du jury quiconque est à l’emploi d’une maison d’édition ou en est directeur littéraire, actionnaire, ou membre du conseil d’administration ou de la direction.

Le jury

Les jurys se composent de cinq personnes nommées par le Conseil d’administration de la Fondation mais n’en faisant pas partie.

Le lauréat

Le choix du lauréat se fait lors d’une réunion du jury et en présence d’un membre de la Fondation qui voit au respect des règlements d’attribution. Le lauréat est choisi par résolution du jury et la Fondation ne peut refuser ce choix.

Nul ne peut se voir décerner deux fois un de ces prix triennaux. De plus, le jury ne peut décerner de prix à titre posthume, à moins que la personne ne décède après le jour où le jury a pris la décision la désignant comme lauréate.

Abonnez-vous
à notre infolettre