Finaliste du prix Émile-Nelligan 2008
François Turcot Photo © Etcheverry

Communiqué de presse

Les membres du jury



François Turcot,
Derrière les forêts,
La Peuplade
2008

François Turcot a publié miniatures en pays perdu (2006) ainsi que Derrière les forêts (2008) aux Éditions La Peuplade. Il collabore à divers projets d’écriture, s’est intéressé à l’hybridité de l’œuvre de W. G. Sebald dans le cadre d’une maîtrise en études littéraires à l’UQAM et publie parfois en revues (Riveneuve Continents, Aufgabe, filling Station, Nor, C’est selon). Il termine actuellement un troisième livre de poésie qui questionne l’architecture, la mémoire des lieux et la photographie. Il vit à Montréal et enseigne la littérature.

Commentaire du jury par Élise Turcotte, présidente

Masque de taureau

Il y a dans le recueil de François Turcot une telle rigueur et une telle cohérence que nous sommes entraînés presque physiquement, à la lecture, dans le mouvement des fougères, des lignes brisées formées par les arbres, des sentiers serpentant à travers la solitude. La promenade en forêt y devient une véritable éthique de l’attention et de l’écoute. Ce recueil affirme une quête de sens tenace, déterminée, à même une tension narrative et dramatique creusée par la peur de l’effacement, la lutte contre l’oubli. Hantée par un dehors qui oppose à la conscience le défi de son silence et de son mystère, le parcours recueille des signes, des traces qui reconduisent à l’intériorité et à l’invisible. Derrière les forêts se profile le désir de s’habiter soi-même, là où les mots se dérobent, au bord de la disparition.